Formation continue

Plantes envahissantes

Lutte au MYRIOPHYLLE : avis sur les toiles de jute

 

Les FORMATIONS PLANTES ENVAHISSANTES ont remarqué l’intérêt suscité ces derniers jours par la publication d’un article intitulé «Des lacs en guerre contre une plante zombie» dans le journal La Presse (4 juillet 2016). Les FORMATIONS regrettent l’utilisation du terme «zombie» qui ne correspond d’aucune manière à la réalité du myriophylle en épi (eh non, même le myriophylle ne ressuscite pas d’entre les morts…). Aussi, beaucoup d’associations de riverains envisagent l’utilisation de toiles de jute pour se débarrasser du myriophylle. La solution est attrayante, mais les FORMATIONS invitent les intéressés à la prudence car l’efficacité de cette technique reste à démontrer.

La toile de jute agirait comme un écran physique empêchant la croissance de la plante au-dessus du sol. Il faut toutefois savoir que l’efficacité de cette technique n’a encore jamais été testée de manière scientifique avec protocole expérimental rigoureux sur plusieurs années. Les quelques tests effectués en Europe, sur d’autres plantes aquatiques, suggèrent que l’effet est strictement local (là où est la toile) et temporaire (quelques années). Les tests faits au Québec sont de trop courte durée pour suggérer un effet permanent.  En somme, les toiles de jute (ou synthétiques) peuvent faire partie de la panoplie de solutions qui peuvent être mises de l’avant pour lutter contre le myriophylle, mais dans l’état actuel des connaissances, rien ne laisse présager que cette solution soit plus efficace ou durable que les autres qui ont été mises de l’avant depuis plusieurs années.

Une évaluation plus complète de cette technique sera fournie par les FORMATIONS lors de la formation en lutte au myriophylle qui sera donnée le 24 octobre à Montréal (pour s’inscrire).

Formation

Programmes d'études

La Faculté

© 2017 Tous droits réservés.
Responsable : Claude Lavoie claude.lavoie@esad.ulaval.ca